Scotch egg

Le scotch egg (« œuf écossais ») est un plat britannique, composé d’un œuf dur au cœur d’une boule de garniture de chair à saucisse, panée et frite. On le mange, chaud ou froid, notamment au cours d’un pique-nique.

Il s’agit d’une recette inventée à Londres par Fortnum & Mason, en 1738. Contrairement à la croyance populaire, ce plat n’est pas d’origine écossaise.

En Grande-Bretagne, on le trouve désormais facilement préemballé dans la grande distribution, pour un coût modique.

Aux États-Unis, on le trouve plutôt chaud, et accompagné d’une sauce relevée, pour donner facilement un peu de couleur locale britannique à un pub. On le trouve également en Afrique anglophone, mais il est à peu près inconnu en France.

Une amusante légende dit que le scotch egg serait en fait pondu par un haggis sauvage (wild haggis), animal imaginaire dont la viande servirait à confectionner la panse de brebis farcie à l’écossaise.

(Source Wikipédia)

Britannique, Étasunien, Africain ? En tout cas c’est un ŒUF ÉCOSSAIS, tout à fait propre donc, par son intitulé, à figurer parmi les recettes des Gourmandises animées par Syl sur le thème de l’Écosse.
Non ? Ah bon 😉

À priori, quand on surfe sur les recettes proposées sur le net – elles sont légion – ça se fait les doigts dans le nez (enfin non, parce que, c’est quand même pas très hygiénique). Je confesse pourtant que cette préparation m’a donné du fil à retordre, parce qu’il faut une certaine dextérité pour la mener à bien.

D’abord, évitez d’utiliser des œufs de « vraies poules ». Vous savez ? Celles qui courent à leur gré, celles qui sont nourries du tout-venant de la ferme où elles habitent, celles dont on connait le prénom et la date de naissance et l’arbre généalogique depuis l’arrivée des gallinacées sur Terre. Parce que, même ceux qui ont quelques jours d’existence, vous pouvez toujours vous brosser pour les écaler sans dommage.

Ensuite, l’enrobage de l’oeuf avec la chair à saucisse (voir la vidéo en fin de ce post)… Eh ben !!! c’est pas coton !!!

Bref… ça vaut le coup d’essayer et de persévérer, je vous l’assure… parce que c’est fichtrement bon !

Allons (enfin) au fait !

Les ingrédients de base, pour 2 œufs

20170325_095923– 2 saucisses fraîches
– 1 oignon frais, émincé très fin
– du paprika
– du piment de Cayenne
– de la moutarde
– 2 œufs cuits mollet

20170325_101730Il faut d’abord faire cuire les œufs : départ à froid dans de l’eau salée, 3 minutes après l’ébullition. Puis les refroidir immédiatement dans un saladier d’eau + glaçons et les y laisser au moins une bonne dizaine de minutes. Puis les écaler (c’est là que ça a commencé à se compliquer pour moi).

20170325_100759Ensuite, on débarrasse les saucisses de leur peau, et, à la main, c’est plus pratique, on mélange intimement la viande, l’oignon, la moutarde, le paprika et le piment de Cayenne.

Et maintenant… attention mesdames et messieurs dans un instant ça va commencer : il va falloir enrober ces trucs tout mous dans une couverture de viande qui ne se laisse pas faire. J’ai essayé de suivre la technique ci-dessous. J’ai essayé, sans grand succès. Ce fut de la haute voltige, mais bon, l’un dans l’autre (c’est le cas de le dire), je suis arrivée à quelque chose d’approchant.

collage

On fait une boule de la chair à saucisse (avec les mains humides) ; on pose la boule sur un film alimentaire, on replie le dit film, on transforme la boule en galette (je n’ai pas dû la faire assez fine, ma galette), on installe l’oeuf, on replie les bords et petit à petit on referme jusqu’à le coffrer complètement. De guerre lasse, mon œuf a fini par se laisser faire (je pense que les petits noms dont je l’ai traité y sont pour quelque chose).

20170325_115219Mais il ne faut pas penser que le close-combat est terminé ! Il va falloir paner la chose avant de la glisser dans un bain d’huile bouillante.

D’abord on la roule dans la farine, puis dans un œuf battu, puis dans la chapelure que l’on peut agrémenter de paprika. Et on refait un tour de manège, parce qu’on a attrapé le pompon.

20170325_120008

Tout ça pour en arriver là.

Et terminer ainsi.

20170325_120932

Mais quelle récompense quand, délicatement, on coupe ce scotch egg et que l’on découvre à l’intérieur le jaune encore coulant bien au chaud dans sa gaine de viande.

20170325_121128

Vraiment, je vous l’assure, le jeu en valait la chandelle !

Voici la démonstration de l’expert ès scotch egg… un jeu d’enfant, je vous le dis !

17353160_953786194758783_3092076553236451866_n

 

 

Tout ça pour les Gourmandises en Écosse, un laboratoire de Marmitonnes qui marmitent dans la joie et la bonne humeur !

Logo cliquable, pour trouver les liens des autres recettes.

Publicités

13 réflexions sur “Scotch egg

  1. Avant de me coucher, je ne pensais pas laisser un commentaire chez toi !
    Il me semble que ma maman faisait ce genre de plat quand j’étais petite. Il va falloir que je le lui demande.
    Ce n’est pas le pâté berrichon, mais il y a une petite note qui le rappelle. Ici, ils mettent l’œuf dans du farci, entouré de pâte.
    Ta recette est très tentante !
    Maintenant… dodo !!! A tout à l’heure…

    Aimé par 2 personnes

    1. Tu veilles tard !
      Oui, tu parles du pâté de Pâques Berrichon ! Je connais ; et c’est vraiment excellent aussi !
      Et, c’est moins acrobatique à réaliser !
      Bisous et à tout à l’heure, en dimanche !

      Aimé par 1 personne

  2. Hi Hi tu m’as fait rire avec tes œufs ! J’ai le même souci que toi pour les écaler car ils sont toujours trop frais bien sûr et la coquille très fine. C’est pour ça que je les mange souvent à la coque ! Je t’imagine aussi très bien les traitant de noms d’oiseaux tout à fait appropriés !😅. Le résultat est convaincant et donne très très envie mais alors, moi qui suis déjà très maladroite, j’ai peur de me lancer… J’en ai au moins pour trois heures ! 😂 😭 😁. Tu es une marmitonne parfaite ! Gros bisous et bonne digestion ! 😉😄❤️

    Aimé par 1 personne

    1. Mission accomplie alors ! Parce que l’objectif était aussi de faire rire !
      Mais, comme je le dis, ça vaut le coup d’essayer, parce que c’est vraiment bon, cette chose rebelle ! Et ça se digère très bien ! Si tu te lances un jour, un scotch egg suffit à 2 personnes d’appétit normal !
      Bisous ensoleillés 🌞

      J'aime

  3. Bonjour, petite astuce pour écaler facilement des œufs mollets : les faire cuire dans de l’eau largement additionnée de vinaigre blanc cristal : la coquille sera toute moche et décolorée mais ils s’ecaleront facilement (à écaler directement dans l’eau froide de la casserole !)

    Aimé par 1 personne

    1. Merci, je connais l’astuce 😀 Et je fais toujours cuire mes œufs ainsi. Ça marche très bien avec des œufs industriels 😀
      Merci et très bon dimanche !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s